FRANÇAIS

LA COLONNE DE FEU PHOTOGRAPHIEE

 

Colonne de Feu sur la tête de BranhamÀ Houston (Texas) en janvier 1950, une surprenante photographie a été prise par les studios Douglas. Cette photographie montre un halo de lumière au-dessus de la tête de frère Branham. Le négatif a été soumis à M. George J. Lacy, Expert en documents contestés, pour établir si le rai de lumière avait pu être provoqué par un défaut d'exposition, de développement ou si le négatif avait été retouché. L'examen a entièrement confirmé que la zone exceptionnellement claire a été causée par l'effet d'une lumière sur le négatif. Il a été rapporté que M. Lacy aurait dit : «  M. Branham, vous mourrez un jour, comme tous les mortels, mais tant qu'il existera une civilisation chrétienne, votre photo survivra. »

 

Cela se passe en janvier 1950. Le lieu, c'est Houston (Texas), aux USA. Encore une fois, Dieu va confirmer la vie et le ministère de son serviteur et prophète. Frère Branham vient à peine de retourner sur le terrain d'évangélisation, après avoir interrompu le ministère surnaturel qu'il avait exercé sans répit pendant presque trois ans et qui l'avait épuisé physiquement et émotionnellement. Toutefois, s'il y a des questions quant au fait que Dieu est encore avec son serviteur, la série de réunions de Houston y apportera la réponse.

 

La série de réunions commence au ralenti, mais avant la fin de la série, des événements remarquables vont se produire. Il devient évident que le Seigneur a fait retourner son serviteur sur le terrain avec encore plus d'onction. Cette fois, il venait non seulement avec le « signe » dans sa main et l'autorité sur les démons, mais maintenant, les « secrets » même des cœurs sont révélés. Une nouvelle manifestation se fait jour. Frère Branham est entré dans ce qu'il reconnaîtra plus tard comme la deuxième « attirance » (étape) d'un ministère dont le sommet allait être une troisième « attirance ».

 

La manifestation de cette « deuxième attirance » comportait la révélation des « sentiments et des pensées » (Hébreux 4.12) des cœurs des gens, révélation qui n'a pas une seule fois manqué d'être exacte. Les gens de Houston ont eu le privilège de voir la manifestation du « signe du Messie ». Dieu accomplissait à travers ce ministère exactement les même œuvres que dans le ministère du Seigneur Jésus-Christ 2000 ans plus tôt (Jean 4.25-26).

 

Dans les lignes de prière, frère Branham, sous l'onction, dit aux gens des choses de leur vie passée, ce qui encourage grandement leur foi et leur permet souvent d’être guéris sans même un seul mot de prière. À l’inverse, ceux qui se sont glissés dans la ligne de prière sans vouloir être en règle avec Dieu, ou qui vivent une vie de rétrograde indifférent, qui ont commis des péchés qui n’ont pas été sincèrement confessés à Dieu, ceux-là sont repris par l’Esprit de Dieu, en plein sur l’estrade. Les péchés sont dévoilés, les secrets des cœurs sont révélés, et presque chaque fois, les personnes ainsi reprises font immédiatement une confession, le cœur brisé et dans les larmes. À ce moment-là, la personne est habituellement guérie sur-le-champ.

 

L’ÉTONNANTE PHOTOGRAPHIE

 

La Colonne de Feu photographiée

 

Vers le milieu de la campagne de Houston se produit une chose remarquable qui sera une confirmation divine du ministère de frère Branham. Un homme d’église très hostile, opposé à la guérison divine, dénonce les propos du pasteur F. F. Bosworth (qui prêche à plusieurs des réunions de journée) et lance, dans les journaux, un défi public au pasteur Bosworth pour s’opposer à lui dans un débat sur « la Guérison divine par l’Expiation ». Avec l'accord de frère Branham, le pasteur Bosworth relève le défi, non sans que frère Branham l'ait mis en garde contre toute polémique sur la Parole. L’affaire fait les manchettes des journaux de Houston.

 

Le soir fixé, la réunion débute, et on voit bien que le vaste auditoire est presque entièrement du côté des évangélistes de passage. De nombreuses personnes, provenant de la dénomination même de l’homme d’église ayant lancé le défi, se lèvent pour attester qu’elles croient à la guérison divine et qu’elles ont bien été guéries. Ce sentiment s’accroît au fur et à mesure que la réunion se déroule.

 

Or, il se trouve que l’homme d’église qui s’oppose à la guérison divine a loué les services de deux photographes professionnels, MM. James Ayers et Ted Kipperman, qui doivent prendre une série de photographies de lui pendant qu’il parlera. Ceci fait, le photographe décide de prendre encore une photographie, cette fois-ci de frère Branham, qui dit quelques mots juste avant la fin de la réunion.

 

Ce soir-là, en se rendant à la chambre noire de son studio, M. Ayers, l’un des photographes, décide de développer les négatifs exposés. À son grand étonnement, tous les négatifs sont entièrement blancs, à l’exception de celui qui représente le pasteur Branham. Son étonnement se mue en stupéfaction quand il se rend compte que le négatif porte, juste au-dessus de la tête du pasteur Branham, ce qui semble être un halo de lumière surnaturel. M. Ayers appelle ses collègues du studio à venir observer le négatif, mais après observation, ils restent tous perplexes : aucun d’eux ne peut expliquer la présence de ce halo.

 

Le lendemain matin, le photographe fait informer le pasteur Branham de l’étrange phénomène qui apparaît sur la photographie prise la veille au soir. Frère Branham explique alors au jeune homme qu’il n’est pas trop étonné de la chose. Il indique que juste avant que cette photographie soit prise, il avait entendu la Colonne de Feu descendre dans la salle avec le bruit d'un vent rugissant. Évidemment, ce n'était pas la première fois que des faits semblables se produisaient dans le ministère de notre frère.

 

À Camden (Arkansas), par exemple, un photographe l’a pris en photo, et, une fois la pellicule développée, on y voyait autour de frère Branham une étrange lumière qui, d’après les photographes, ne pouvait pas provenir de l’éclairage de la salle. De nombreuses autres choses semblables s’étaient produites dans son ministère. La photographie prise à Houston était sans aucun doute la plus extraordinaire et la plus spectaculaire de ces manifestations surnaturelles, à cause des circonstances uniques dans lesquelles elle fut prise.

 

Frère Gordon Lindsay et Frère William BranhamAprès avoir consulté frère Branham, Gordon Lindsay fait remettre le négatif à M. George J. Lacy, qui est reconnu comme le meilleur expert en documents contestés de la région. M. Lacy pratique alors des analyses scientifiques poussées sur le négatif. Le pasteur Branham est certain que le négatif est authentique, mais trouve sage de se procurer les preuves scientifiques absolues de son authenticité.

 

Après examen minutieux et complet, M. Lacy rédige une attestation certifiée (reproduite dans le présent livre), que tous les tests ont montré que le négatif est absolument authentique, et qu’il n’a pas été « trafiqué » ou retouché d’une quelconque façon, pas plus qu’il n’a subi une double exposition. [Cliquer ici pour voir le texte intégral de l'attestation de M. Lacy (en anglais)

 

Dieu a permis que la Colonne de Feu soit photographiée avec son prophète au Sam Houston Coliseum, dans la ville de Houston (Texas), le 4 janvier 1950. Le seul Être surnaturel jamais photographié dont l'authenticité soit attestée, apparaît au-dessus de la tête de frère Branham. Le même Être était apparu en 1933 devant des centaines de personnes, et lui avait dit :

 

« Comme Jean-Baptiste a été le précurseur de la première venue de Christ, tu seras le précurseur de sa seconde venue. »

 

Les frères qui voyageaient avec frère Branham ont dit de cet homme de Dieu du vingtième siècle :

 

La Bible, parlant de Jean-Baptiste, dit ceci : « Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. » Nous croyons que cette affirmation s'applique aussi à notre bien-aimé frère William Branham.

 

À Dieu soit la gloire

 

Le détail de cet événement est exposé par frère Branham lui-même sur l'enregistrement du message « Nous voudrions voir Jésus », prêché à Columbus (Ohio) le 14 mars 1954. L'enregistrement original (anglais) est disponible sur cassette auprès de Voice Of God Recordings 

 

© 1999 - 2018 - ROC SECULAIRE TABERNACLE

Web Team

64, AVENUE DU GROUPE MANOUCHIAN - 94400 VITRY-SUR-SEINE

TELEPHONE : +33 6 24 68 78 46